Get Adobe Flash player

LES  COMETES

Objets de légendes et de superstitions, étudiées depuis Halley (XVIIIe) ; elles sont aussi des vestiges de la matière primitive ;

- l'exploration  devient active après 1986, vers la comète de Halley, par 5 sondes dont Giotto (Esa) ; exemples récents de  très belles comètes brillantes : Hyakutake (96),  Hale-Bopp (97), Mac Naught (12/2006).

 - Définition : Objets de très petite taille et de forme irrégulière, de quelques km, circulant sur des orbites très excentriques, à des distances de moins d'une à des dizaines d'UA ;

Au départ ce sont de gros astéroïdes avec un noyau de glace d'eau, de métaux, de roches (silicates), d'autres glaces (CH4, NH3), de molécules organiques ; à l'approche du Soleil, sous l'action du rayonnement, les glaces se subliment et forment une "coma" (ou chevelure) et une queue de poussières ; par ailleurs les molécules sublimées (molécules-mères) sont dissociées en radicaux et ions formant une queue de plasma rectiligne toujours à l'opposé du Soleil ; cette "coma" est de + en + active vers le périhélie et décroît ensuite.

 - Comètes périodiques et nouvelles comètes.

Les périodiques : ont des orbites elliptiques et des retours prévisibles de quelques années à quelques dizaines d'années (ex. Encke, 3,5 ans ; Halley, 76 ans) ; l'objectif de "Rosetta" (Esa), lancée en 2004, est la comète périodique Churyumov-Gerasimenko, qui devrait être atteinte vers 2014 ; autre événement récent, la mission "Deep-Impact" (Nasa), collision avec Temple-1 le 04/07/2005.

- Les "nouvelles" : ont une trajectoire souvent parabolique, venant des confins du système solaire, elles passent près du Soleil pour la 1ère fois,  et sont  plus actives et plus brillantes car leurs glaces sont intactes ; leur retour ne peut être prévu avec certitude ; exemples : Hyakutake (96), Hale Bopp (97).

- Comètes et milieu interstellaire.

 Origine des comètes : le "nuage de Oort" de 40 000 à 100 000 UA du Soleil, vaste coquille d'astéroïdes aux confins du système solaire mais lui appartenant ;  ces objets (~ 100 Milliards) sont projetés vers l'intérieur par des perturbations gravitationnelles d'étoiles proches et deviennent alors visibles grâce à leur queue ; l'orbite peut être modifiée et stabilisée par l'effet des planètes géantes ; autre réservoir : la "ceinture de Kuiper" pour les comètes à courte période , de faible inclinaison. Les comètes sont de bons échantillons représentatifs du milieu interstellaire.

 - Vie et mort des comètes.

 Chaque passage au périhélie fait perdre de la glace sublimée ; cette quantité diminue, la comète est de – en – active, le noyau se réduit aux roches de silicates et de carbone et ressemble de + en + aux astéroïdes ; il arrive aussi que le noyau se fracture (en 1992 : la comète Shoemaker-Levy-9 se brise en 21 fragments qui ont percuté Jupiter en juillet 1994) ; elles peuvent aussi se vaporiser et tomber dans le Soleil (cf "Soho").